Je tousse, je mouche et je crache mais cà en vaut la peine car c'est le seul mauvais souvenir que j'ai ramené de notre superbe fin de semaine de 3 jours au Mont-Tremblant !  Et j'ai réussi à partager les microbes en deux, du coup ils sont moins virulents et c'est toujours moins gênant de morver à deux que tout seul!  Bon, pas sûre que Jacques soit heureux de ce cadeau...

Même si la météo a joué au yo-yo cette fin de semaine, nous avons quand même pu profiter en grand de la nature exhubérante du Mont-Tremblant.  Un peu fatiguant quand même ce jeu de passe-passe entre soleil et nuages qui nous faisait  osciller de l'espoir (oh, le ciel est bleu à la grandeur!) au découragement (bon... Les enfants viennent ENCORE de revenir tout trempés).  Mais dame nature a été généreuse puisqu'elle nous a laissé en paix - et secs - lorsqu'il le fallait absolument :

1) le temps de monter et démonter le campement des amis et de frérot et sa famille qui campaient, par pur hasard comme nous l'avons découvert quelques jours avant, à 10 minutes de notre site,

2)les 4 heures qu'ont duré notre excursion en canot sur la rivière du Diable où seules quelques gouttes ont fait crisper nos mains sur nos rames/pagaies et sortir les imperméables,

3)la randonnée au sentier de la Corniche, 1h30 en tout, beau panorama et joli sentier,

3)les soirées autour du feu, un défi à allumer avec des bûches mouillées, défi relevé avec succès par nos pyromanes amateurs.

Nous avons eu droit à quelques douches à des moments inopportuns (pendant les repas, les balades en vélos... entre autres) mais, heureusement, elles ne duraient pas trop longtemps, ...juste assez pour tout mouiller et empêcher tout séchage de vêtements, tentes, sacs de couchage, etc. pendant la fin de semaine.

Malgré notre pieuse intention de ne pas trop nous ingérer dans le groupe représenté par nos amis et frérot, groupe de fraternité qui se rencontre régulièrement et dont nous ne faisons pas partie, surtout à cause de la distance, mais dont nous connaissons tous les membres dont la plupart depuis plus de 20 ans, nous avons dû - sans trop de répugnance, il faut l'avouer! - squatter leur fin de semaine, nos enfants refusant opiniâtrement de se séparer de leurs amis qu'ils connaissent depuis de nombreuses années, certains depuis leur naissance!  Alors, nous retournions à notre site le soir, le temps d'un dodo (ou d'une nuit blanche, selon la personne), et sans les deux plus jeunes qui squattaient des tentes avec leurs amis, pour ensuite revenir tôt le matin, à temps pour le café et les croissants. François, dans les temps libres, prenait la charge du groupe de 15 enfants de 7 à 19 ans, et les entrainaient dans des aventures dans les bois pendant que les 13 adultes jasaient, rangeaient ou cuisinaient.

Quelques photos :

P9040270__Medium_
Notre site au bord du lac Monroe

P9040244__Medium_
Notre jongleur préféré, en visite pour la longue fin de semaine

P9040268__Medium_
Installation de la "slackline", une courroie sur laquelle on essaie de jouer au funambule!

P9040292__Medium_
Mmm, pas facile!  N.B. La slackline a "disparu" pendant une de nos absences :-(

P9040279__Medium_
3 des 4 huards qui nous ont rendu visite

P9050325__Medium_
Départ pour l'excursion en canot (l'autobus nous amène au départ et ira nous chercher à l'arrivée!)

P9050337__Medium_
A la sortie des petits rapides (que certains ont trouvé un peu difficiles -notez le canot qui descend à reculons - et, même, pour un couple, rafraîchissants!!)

P9050346__Medium_
Les kayakeurs et les canoteurs font la course

P9050368__Medium_
Magali et son cousin, de vrais pros, malgré leur inconfort lié au froid et aux fesses qui trempent dans l'eau, brrr!

P9050385__Medium_

P9050403__Medium_
Soirée autour du feu, on se colle pour se réchauffer!

P9060430__Medium_
Au sommet du sentier "La Corniche", vue sur le lac Monroe