Les enseignant(e)s, je vous lève encore une fois mon chapeau... Mais comment faites-vous pour aimer votre travail et ne pas être brûlée après une semaine dans une classe????

Je sors d'une semaine de suppléance dans une classe de 5ème et je  suis complètement knock-out.  Je suis sidérée par le nombre d'élèves impossibles dans les classes.  Dans la mienne, il y'avait :
- celui qui agace tout le monde, dérange tout le temps, se choque à la moindre occasion mais provoque sans cesse, est  incapable de rester assis, harcèle l'enseignant, se sent persécuté (parfois avec raison), sort le jeu d'échecs et s'installe par terre pour y jouer à n'importe quel moment, et la liste est longue...
- les deux compères qui parlent tout le temps, qui niaisent, qui sortent leurs cartes genre Magik alors que c'est interdit et qui piquent une crise quand on leur confisque, qui trouvent que tout est plate, poche, que la suppléante est plate et poche et que ce n'est pas juste parce qu'elle les punit toujours alors qu'ils ne font rien et que les autres sont pires qu'eux, etc.
- les 4 commères au fond de la classe qui n'arrêtent pas de jacasser même quand l'enseignante parle et qui sont les premières à se plaindre qu'elles ne comprennent rien
- la porte-panier qui bondit comme un ressort aux 5 minutes pour dénoncer celui qui triche, qui parle, qui regarde ses cartes, qui lance une efface, qui est debout, mal assis, couché, etc.
- les 4-5 élèves qui ne comprennent JAMAIS rien, ni en maths, ni en français, ni les directives, ni les explications, ni les demandes, ni les questions, ni qu'il faut peut-être se concentrer et faire un effort pour comprendre...
- le petit malin qui finit toujours le travail une heure avant les autres et qu'il faut nourrir de feuilles d'activités pour le rassasier (vive les mots cachés!) et, surtout, pour qu'il ne dérange pas les autres
- les 2-3 réguliers qui sont toujours en train de mourir de soif ou à la veille de faire pipi dans leurs culottes
- les deux zigotos dont on se rend compte 30 minutes après avoir donné l'exercice qu'ils sont en train de dessiner ou de rêver
- ceux qui nous interrompent à tout bout de champ dans nos explications en geignant qu'ils ne comprennent rien
- celui qui perd systématiquement tous les documents qu'il reçoit
- l'autre petit malin qui pense à voix haute et s'assure de donner les réponses pendant les contrôles
- les 2/3 de la classe qui oublient de lever la main pour répondre à une question

Je vous jure,  je n'exagère pas.  Je parle d'une seule classe là!  Mais il y'a de ce genre de spécimens dans toutes les classes.  Honnêtement, je peux compter sur un doigt l'enfant modèle de la classe. C'est celle dont j'ai totalement oublié  le nom parce que je n'ai jamais eu à intervenir avec elle pendant la semaine.  Je me souviens du nom de tous les autres et, pour ceux qui connaissent ma mémoire, cà veut tout dire.

Vive la fin de semaine.    Rebelote lundi.  Dans la même classe.  N'y pensons pas.