Est-que l'Alhzeimer est un syndrôme incontournable de l'état d'une mère de famille qui travaille à temps plein?  En tout cas, aujourd'hui, j'y crois fermement.  Après avoir oublié de récupérer Catou à l'arrêt d'autobus en allant à la maison pendant la pause du midi (du coup, c'est papa qui s'y est collé, 1h00 aller-retour de son travail et une heure d'attente pour la pauvre fifille - qui aurait pu marcher, ou même simplement appeler à la maison! -  mais papa poule ne voulait pas), j'ai aussi pensé à aller chercher Isabelle à son volleyball à... 5h34, alors que sa partie finissait à 5h00.  Damn.

Bon, j'ai des excuses, un peu.  D'abord, je commence une levée de boucliers contre la chauffeuse d'autobus de Magali qui est une vraie abrutie dangereuse.  Que penser d'une andouille qui :
- asseoit un enfant sur l'escalier devant pendant tout le trajet pour le punir
- sacre contre les enfants et leur dit de se "fermer la boite"
- oblige les enfants à se lever et à rester debout pour être prêts à descendre, bien avant leur arrêt!
- donne une fiche (feuille de punition) à un enfant pour s'être levé dans l'autobus... un matin où l'enfant était malade à la maison
- freine brutalement en voyant une petite fille debout dans le couloir pour lui apprendre à ne pas se lever (et fait revoler tous les autres enfants par la même occasion), alors que la petite venait lui dire que sa voisine saignait du nez
- ne ralentit même pas quand elle ne voit pas un enfant au bord de la rue (même si le dit-enfant est en train de s'y diriger - les entrées sont longues dans notre coin)
- ment comme un arracheur de dents ("madame, votre fille n'arrête pas de se faire avertir par le brigadier", et le dit-brigadier assure qu'il n'est jamais intervenu auprès de la fille en question)
- ferme la porte au nez des parents qui veulent lui parler
Et la cerise sur le sundae - arrête l'autobus sur le bord du chemin et avertit tous les enfants qu'ils auront des sanctions s'ils se plaignent d'elle à leurs parents!!!!
J'pense ben que j'm'en vas appeler la commission scolaire moé...

Et deuxième excuse : c'est la crise depuis 2 jours à la maison, horreur ultime, le fer plat de Catou a rendu l'âme.  Je n'élabore pas pour ne pas faire peur aux parents de bébés-filles mais le fer plat est à l'adolescente ce que le verre de vin est à la mère de famille épuisée le soir.  Indispensable.  Vital.