Je viens de parler à François au téléphone.  Enfin!  Cela faisait 6 jours que je n'avais pas eu de nouvelles, c'est long pour le coeur d'une mère (bon, ok, une mère gâtée par les moyens de communication actuels parce que dans le temps, mes parents s'estimaient chanceux s'ils avaient des nouvelles très très brèves aux 2-3 semaines lors de mes escapades en Amérique centrale!).

Il a commencé ses deuxièmes vendanges mardi dernier et n'en voit pas la fin (un peu de désorganisation semble t'il?).  Heureusement, ils ont 3 jours de congé cette fin de semaine et, alors que les autres québécois ont choisi de rester au vignoble, le chanceux s'est invité chez Mijo qui l'a accueilli chaleureusement et généreusement ce soir et, avec toute sa famille, l'a invité au restaurant et lui a fait découvrir La Rochelle-by-night.  Et au programme demain : excursion dans le Marais Poitevin, la Venise Verte de la France!  Et quand on sait que Mijo est une virtuose des bons petits plats, on ne peut qu'être jaloux de la cuisine qu'il va goûter pendant son séjour...  Psst, Mijo, tu prendras des photos, hein?  Parce que le fils commence à s'essoufler sur les photos...

Bon, le bar est ouvert à la cuisine, un petit café décaféiné au programme avec choix d'accompagnements intéressants : Kalhua, Crème de cacao...  Mmmmm...

Bon, de retour avec mon café à la crème de Cacao.  Divin.  Revenons aux vendanges.  François nous a avoué avoir préféré de très loin ses premières vendanges : domaine plus petit, ambiance beaucoup plus amicale, les vignerons travaillaient et fêtaient avec les travailleurs (là où il est actuellement, ils se tiennent loin), plus sympathique et détendu en général.  Par contre, il aime bien le fait que, au deuxième, les vignes sont plus hautes et moins fournies donc le raisin est plus facile à cueillir.  Le soir, les jeunes jasent autour d'un feu et la nourriture est moins bonne et abondante qu'à Lyon... Mais, bon, il se ramasse des sous, bien utiles pour continuer son voyage! 

Au programme après ces vendanges : un séjour de 6 jours à Chamonix pendant lesquels il ira dans trois salons de l'emploi saisonnier pour les sports d'hiver.  Plus de 5000 emplois y seront offerts pour la saison hivernale, souvent nourris-logés, donc il espère bien se dégoter quelque chose pour 3-4 mois.  Je vous le dis, il n'est pas revenu celui-là!

En attendant de retourner aux vendanges lundi, eh bien, il profite du bel accueil de Mijo et sa famille, une petite baignade bien appréciée dans une belle ambiance familiale... Un gros merci à Mijo, vive Internet!