Cela fait quelques années que je regarde François et que je me dis que c'est un aidant naturel.  Un vrai.  Un gars doux, patient, attentionné comme on n'en fait plus.  Il adore les enfants mais le métier d'enseignant est devenu tellement difficile et nécessite une poigne de fer et des nerfs d'acier qu'il ne possède pas nécessairement.  Ergothérapeute?? Il serait génial, dommage qu'il déteste la bio.   Travailleur social? Mmm... Un peu trop sensible... Non, je le verrais bien en éducation spécialisé ou en orthopédagogie, mais il n'a jamais eu l'opportunité d'explorer cette voie, après des études au Programme International et un DEC en Sciences de la Nature, qu'il a réussi!!!!!!!! (ceux qui savent comme nous avons dû le soutenir tout au long de ses études post-primaires comprendront toute la portée de cette extraordinaire réalisation!)

Bon, désolée de mes phrases interminables, je reviens à la voie de l'orthopédagogie et domaines connexes qu'il n'avait pas encore eu le loisir de connaître et d'explorer.

Jusqu'à maintenant.

Car, depuis 10 jours, par un concours extraordinaire de circonstances, François découvre un tout nouveau milieu et des gens uniques et attachants.  Le camp où il devait travailler cet été ayant fermé ses portes il y'a 10 jours, il a dû chercher manu militari un nouvel emploi du genre et a été engagé comme moniteur spécialisé en sports nautiques (ce qui implique l'acquisition d'un certificat de conduite de... ponton) au Camp Papillon.  Du coup, j'ai dû faire 7 heures de route pour aller le conduire le mardi matin après l'appel reçu le lundi soir pour dire qu'il était engagé, tout un branle-bas de combat ce soir-là!  Ce camp, depuis des dizaines d'années, accueille des adultes et des enfants handicapés (physiques et mentaux) pour leur permettre de vivre une semaine de rêve dans un environnement magnifique, et, après une semaine de formation (dont un cours en conduite de ponton ;-) , François a accueilli son premier groupe samedi, celui des adultes handicapés.   

Il revient du 7 au 15  juin, avant de repartir jusqu'au 8 août, j'ai hâte d'avoir ses impressions!