Depuis hier, je remplace à pied levé la secrétaire de l'école, qui a dû partir en urgence à Québec voir son fils hospitalisé après un accident d'auto.  J'aime beaucoup cette secrétaire, elle est chaleureuse et d'une gentillesse incroyable et cà m'a fendu le coeur de la voir hier matin, juste avant son départ.  J'avais déjà entendu parler de ce phénomène mais je ne l'avais jamais vu : ses cheveux avaient blanchi en une nuit... Bon, ils étaient déjà pas mal parsemés de gris mais là, c'était partout... Et tous les gens qui l'ont rencontré ce matin-là ont remarqué le même phénomène.  Suzanne, on pense bien à toi et à ton grand garçon...

Sur une note plus positive, j'ai adoré les deux dernières journées!  Cà m'a remonté le moral de voir que j'arrivais encore à bien me débrouiller dans de nouvelles situations, avec de nouveaux outils et de nouveaux défis.  Bien sûr, j'ai fait quelques gaffes, mais très mineures et je suis plutôt pas mal fière de mes réalisations ces deux derniers jours, je crois que Suzanne sera contente de sa remplacante... Et je travaille avec le directeur adjoint qui est un homme adorable, très chaleureux (et patient face à mes nombreuses questions!), rien à voir avec la directrice et l'autre directeur-adjoint de qui émane la chaleur...d'un congélateur. Non maman, ils ne connaissent pas mon blog et, non maman, ne t'inquiète pas pour l'adjectif "adorable" qui est lié à "directeur", c'est sans arrière-pensée!

Et j'ai droit à de beaux câlins en plus puisque, régulièrement, un de mes petits amis vient me faire une caresse ou me dire bonjour... en essayant de piquer les bonbons de St-Valentin réservés aux professeurs.

dessinMais c'est du non-stop : en plus du côté administratif, paperasses, téléphones, etc., il faut gérer les petits bobos et les parents.  Et aujourd'hui, merci à la météo qui, après nous avoir inondé pendant deux jours, a bien fait geler le tout d'où une cour verglacée et beaucoup de chutes, heureusement sans gravité mais nécessitant toujours quelques petits blocs de glace pour consoler le genou rougi... Après chaque récréation, j'avais une dizaine d'élèves en ligne pour avoir leurs petits blocs de glace et j'ai dû appeler les parents deux fois pour des chutes sur la tête... 

Ce qui a occasionné en fin de journée l'appel d'une maman bien inquiète de la situation et nous demandant ce que nous comptions faire pour y remédier.  Heu.... À part étaler du sable partout (ce que le concierge a fait toute la journée), surveiller les casse-cous,  ou garder les élèves à l'intérieur (les professeurs comprendront l'horreur d'une telle situation!), il n'y a pas grand chose à faire!  La maman m'a même demandé si elle pouvait nous aider (à quoi?? Souffler sur la glace pour la faire fondre??).  Le prochain parent qui appelle, je lui conseille sérieusement de mettre un casque à son enfant pour la récréation.  Et, tant qu'à faire des genouillères et des coudes.  Vivement la prochaine tempête pour couvrir le tout!