Avis à mes enfants : interdit de lire ce billet sous peine de ... bof... rien finalement...

Je n'en reviens pas encore de cette nouvelle diffusée il y'a quelques jours dans les médias et dont voici la suite, là.

Pour récapituler, il s'agit de l'histoire d'une adolescente de 12 ans à qui son père avait refusé une sortie scolaire de fin d'année parce que la jeune fille était insolente avec sa belle-mère.  Jusque là, rien à signaler, sauf peut-être l'éveil en nous de certains souvenirs pas très agréables où nous avons dû aussi punir nos pas-si-gentils enfants pour leur pas-si-gentil comportement.  Difficile, mais parfois nécessaire.

Mais attention, la jeune demoiselle a jugé que ses droits étaient bafoués et a fait appel à la justice pour contrer la décision de son père.  Et Madame la juge a donné raison à l'adolescente et a renversé la décision de son père en lui disant qu'il n'avait pas le droit d'empêcher son enfant chéri d'aller à sa sortie.............

Pardon??

PARDON?????????????

Je suis "flagergastée", indignée, révoltée, mais qu'est-ce que c'est que cette ingérence dans l'éducation de nos enfants, je veux bien que la fessée soit illégale, mais les punitions???? Les punitions conséquentes??? Soit cette juge n'a pas d'enfants, soit ses enfants sont des enfants-rois, soit... Restons polie.

Heureusement, le père va en appel.  Parce que j'imagine les suites d'une telle décision juridique.  Ou plutôt, j'essaie de ne  pas trop y penser.  Espérons que le prochain juge va être plus raisonnable et intel.... J'ai dit que je restais polie.

Fin du défoulement, début de la course pour les lunchs et le départ pour l'école.