Pour rester dans le même ordre d'idées, je veux me réjouir avec Akynou de la suite de la malheureuse histoire d'Aya et des siens, Aya à qui on a enfin attribué un logement près de l'école.  Minuscule, mais après tous leurs déboires, ils pourront enfin souffler un peu en attendant la naissance de leur bébé.  Bravo à Akynou et à tous ceux qui se sont mobilisés pour aider cette famille si cavalièrement traitée par les autorités! Je suis sûre que vous avez fait une différence pour eux et que votre soutien a été un rayon de soleil dans leur cauchemar...